Interview Cédric Parent – Livreur de vision

Interview Cédric Parent – Livreur de vision

9 juin 2020 Entrepreneur Interview 1
Cédric Parent

 

Q1/ Peux-tu te présenter en quelques lignes?

Je suis un passionné du marketing-web et du cheminement intérieur, dont la spécialité est d’aider les entrepreneurs de coeur afin “d’Aider réellement leurs clients” tout en “performant” via une présence web solide. Aider et Performer, c’est ce qui m’anime au quotidien. Et par le fait même, j’ai le sentiment de contribuer à transformer des dizaines de milliers de vies pour créer un monde meilleur.

Q2/ Comment es-tu tombé dans le chaudron de l’entrepreneuriat?

Sur le tard! Jusqu’à l’âge de 30 ans, j’avais une certitude dans ma vie : Jamais je ne serais entrepreneur!

Puis, la vie a mis sur mon chemin des opportunités entrepreneuriales qui m’ont ouvert les yeux sur un nouveau monde dont je ne soupçonnais pas l’existence. Et là, on peut dire que oui, je suis littéralement tombé dans le chaudron de l’entrepreneuriat.

Je n’ai plus jamais été en mesure de voir ma vie autrement et s’en est suivi un long processus où j’ai mis beaucoup de temps et d’énergie à apprendre ce qu’était qu’être entrepreneur.

Et dans la foulée, j’ai débuté mon processus de croissance personnelle et je suis devenu amoureux du cheminement intérieur.

La réunion de mon évolution personnelle et entrepreneuriale a pavé la voie de ce grand voyage qui m’habite au quotidien.

Q3/ Quel est ton pire échec, si déjà arrivé?

Je n’utilise pas le terme échec, mais si je pars du principe que l’on grandit beaucoup dans les épreuves, je dirais que le fait d’avoir été victime d’intimidation étant adolescent, a fait naître en moi une grande dualité entre “je ne vaux rien” VS ce chuchotement au fond de moi qui, dans mes périodes les plus sombres, me chuchotait “tu es quelqu’un Cédric”. Et je me suis toujours accroché à cette voix. 

Et c’est cette grande épreuve qui a forgé en moi une résilience, une détermination et un réel désir de toujours avancer, peu importe ce qui m’arrive.

Q4/ Quelle est ta plus belle réussite?

Mes 2 enfants, Emma et James, sont de loin ma plus grande réussite. Jamais je n’aurais pu imaginer à quel point ces petites personnes merveilleuses allaient changer ma vie. Ils sont une bénédiction et me font tellement de bien.

Q5/ Es-tu plutôt lièvre ou tortue dans ton business?

Mon cheminement de business a avancé à pas de tortue pendant longtemps. Et même j’ai eu souvent l’impression que je reculais. Mais, en y regardant bien, je sais maintenant que j’ai toujours avancé. Lentement. Doucement. Pas à pas j’ai fait ma route.

Par moment j’ai des avancées et des percées qui avancent à la vitesse du lièvre, mais je me vois beaucoup plus comme un marathonien que comme un sprinter!

Q6/ Quelle est actuellement ta plus grande frustration?

De ne pas encore avoir réussi à trouver un équilibre idéal dans ma charge de travail. En une phrase simple, je travaille trop et je manque de temps pour prendre le temps…

(NDLR comme je suis 100% avec toi, car nous sommes des êtres de coeur et passionnés)

Mon travail n’étant pas un travail mais une passion, j’ai beaucoup de plaisir à “travailler”. Mais la “charge de travail” que je m’impose est encore trop grande à mon goût et c’est une priorité pour moi de changer cela à très court terme.

Q7/ Quel est ton plus grand regret?

Impossible pour moi de regretter quoique ce soit. Je suis trop bien où je suis présentement dans ma vie.

Regretter quelque chose voudrait dire que je suis “ailleurs” qu’ici et maintenant et je ne peux le concevoir.

Q8/ Serais-tu capable de repartir de zéro, et si oui, par quoi commencerais-tu?

Impossible pour moi de repartir de zéro puisque le cheminement intérieur n’est pas “effaçable”.

Mais si tout était à recommencer, je crois que je tenterais de trouver des façons d’accélérer le processus de croissance personnel pour vaincre mes peurs et me libérer plus rapidement. 

Et dans le même ordre d’idées, je tenterais également d’accélérer mes apprentissages de la vie d’entrepreneur.

Q9/ Es-tu plutôt un solitaire dans ton business, ou aimes-tu t’entourer pour faire avancer tes projets?

J’ai longtemps travaillé seul dans mes projets, mais de plus en plus je m’entoure et je réalise à quel point je m’amuse plus et à quel point la pression et la charge mentale sont allégées.

Donc, je dirais que j’aime m’entourer, mais j’ai eu à vivre une période plutôt solitaire pour mieux apprécier la joie d’être accompagné.

Q10/ Comment vois-tu l’avenir de ton développement sur le web d’ici 5 ans?

Je vois la prochaine année comme une stabilisation de mon entreprise et une meilleure maîtrise de ma performance financière. Ce qui m’amènera dans les 2-5 prochaines années à connaître une croissance importante.

Et derrière ça, je resterai aligné sur ma mission d’aider un maximum d’êtres humains à faire croître leur vie et leur entreprise.

Q11/ Peux-tu nous donner le titre d’un livre et son auteur, qui t’a le plus marqué?

Le Why Café, de John P. Strelecky 

Le Why Café

Q12/ Peux-tu nous donner le titre d’un film qui t’a le plus marqué?

“Remember the Titans” (En souvenir des Titans)

Q13/ Quelle est la citation qui t’inspire le plus?

“Tu peux l’imaginer, tu peux le créer”.

Q14/ Quel est le mentor qui t’a le plus influencé pour faire avancer tes projets?

Nancy Marcoux, Bernard Paré et Martin Latulippe

Q15/ Peux-tu nous raconter une anecdote croustillante mais attention, pas de délation?

Étant petit, je regardais des dessins animés où l’action se passait dans le désert. Les gens buvaient du lait de cactus constamment. J’ai donc toujours été curieux du goût que cela pouvait avoir.

Un jour, j’arrive chez ma conjointe pour la première fois et je vois qu’elle a un énorme cactus.

Quelle belle façon de faire une bonne première impression… je vais goûter au lait de son cactus.

Résultat : Je me suis empoisonné et j’ai dû communiquer avec le Centre Anti-poison pour qu’ils me disent quoi faire pour retrouver la santé!

 Q16/ Peux-tu donner un conseil à nos lecteurs style : “le secret pour réussir…

Un des plus beaux secrets pour réussir, selon moi, est le suivant :

Soyez exigeant envers vous-même, mais soyez également tolérant

On a le droit (et on doit) s’en demander beaucoup, mais on doit accepter qu’on ne peut pas tout réussir. Il faut être fier de nous malgré tout. 

On se met une “saine pression” sur les épaules, mais on doit aussi avoir de la compassion envers nous-mêmes.

Q17 / Quel impact a eu le confinement sur ton business?

Le premier mois a été un genre d’électrochoc où tout a été arrêté dans le business. Ce qui m’a forcé à me réinventer et à créer quelque chose de plus beau, de plus grand. Donc un coup dur qui a amené une vague d’opportunités.

Le 2e mois le business a repris, ça avait l’air de bien aller. C’est comme si un nouveau souffle nous habitait.

Q18/ Si tu souhaites ajouter quelque chose c’est ici:

 Je souhaite te remercier Stéphane. 

Je sais que ton humilité t’empêchera probablement de le croire même si je l’écris. Mais sache que c’est 100% sincère:

Ta gentillesse, ta discipline et ton dévouement m’inspirent depuis que je te connais.

Tu es un exemple à suivre et je suis honoré d’avoir croisé ta route.

De te voir être en action constamment, tout en gardant le sourire, est stimulant pour moi.

Tu es un être d’exception. Je le sais. Je le vois. Je le sens.

Je te souhaite de le voir toi aussi. 🙂

(NDLR, Je suis rempli de gratitude de te connaître)

En souvenir du Airbnb Québec, sur la photo Cédric Parent & Pierre Garcia qui traine des pieds pour son interview.

Cédric Parent

Retrouvez Cédric Parent en cliquant ICI

Interview Nico Pène – Chercheur de Vérités

 

Une réponse

  1. […] Interview Cédric Parent – Livreur de vision […]

Laisser un commentaire