Interview Olivier Jadzinski – Conseil En Stratégie Numérique

Interview Olivier Jadzinski – Conseil En Stratégie Numérique

29 juin 2020 Entrepreneur Interview 1
olivier jadzinski

 

Q1/ Peux-tu te présenter en quelques lignes?

Alors là, tu commences fort … c’est la question à laquelle j’ai des difficultés à répondre.

Bon allez, puisque c’est toi, je vais essayer de me présenter.

Olivier Jadzinski (certains arrivent à retenir mon nom .. et même à l’écrire, 😉  ), 48 ans, marié, 2 enfants, entrepreneur depuis 20 ans environ. Je dis 20, car j’ai commencé, j’ai arrêté et j’ai repris … Je suis ce qu’on nomme un conseil en stratégie numérique, c’est-à-dire que j’interviens auprès des TPE (principalement) pour les aider à développer leur chiffre d’affaires en utilisant les outils internet: cela va de la construction d’un site, aux campagnes de publicité ou la gestion des réseaux sociaux.

 Q2/ Comment es-tu tombé dans le chaudron de l’entrepreneuriat ?

Une première fois après mes études : je ne voulais pas envoyer des CV partout et passer des entretiens. Je voulais voir de quoi j’étais capable … et j’ai vu. L’expérience a duré moins de 2 ans, mais a été super formatrice : j’ai bien entendu appris qu’il faut se bouger pour réussir, mais que cela ne suffit pas, que la parole de certains hommes ne vaut pas grand-chose, mais que le meilleur est toujours à venir !

Puis je suis retombé dedans à la faveur de rencontres ; j’en avais marre d’expliquer toujours la même chose à des amis qui me demandaient des conseils et de fil en aiguille, j’ai créé mon agence donc.

Q3/ Quel est ton pire échec si c’est déjà arrivé?

Ta question marie 2 mots qui pour moi ne vont pas ensemble.

L’échec n’est que passager, c’est le moyen de faire mieux autrement, on apprend de ses échecs. Nelson Mandela disait “ je ne perds jamais, soit je gagne, soit j’apprends”. J’ai découvert cette phrase bien après avoir fait de mon credo l’échec comme une chance, mais je la cite souvent.

Mais je vais tenter une réponse : le pire échec, il vient d’arriver il y a une semaine. Je suis mentor d’une mini-entreprise dans un collège. Chaque année, nous participons à un concours où les collégiens présentent le produit (ou le service) qu’ils ont réalisé tout au long de l’année et qui a été vendu. Cette année, avec la COVID19, le concours se résumait à une vidéo à envoyer. Et alors que nous avions passé du temps à préparer cette vidéo, aucun élève n’a pris l’initiative de réaliser cette vidéo, de demander de l’aide pour la réaliser. C’est dommage vu leur investissement tout au long de l’année … mais c’est la vie ! Je m’en remettrai et eux aussi, avec tout le positif vécut depuis septembre 2019.

Q4/ Quelle est ta plus belle réussite?

Comme tu le sais Stéphane, je n’aime pas trop parler de moi et répondre déjà à ces questions est pour moi un vrai défi. Je le fais pour toi !

Donc je vais te donner ma plus belle réussite : elles sont 2 en fait ! Ce sont mes enfants ! Ce sont eux qui me motivent à avancer comme je les motive aussi à avancer ! Ils ont tous deux vécus des moments difficiles, mais ils se sont battus pour arriver à ce qu’ils sont devenus et ce sont mes 2 plus grandes fiertés .

Q5/ Es-tu plutôt lièvre ou tortue dans ton business?

Tout dépend du projet, si je le fais seul ou avec d’autres personnes.

Mais en général, il est rare que je me précipite (allez voir le livre de Nicolas Pene pour voir quel numéro je suis ! LOL) … j’ai la chance d’avoir un bon réseau et j’aime bien le sonder avant de foncer !

Q6/ Quelle est actuellement  ta plus grande frustration?

Mes activités ne me permettent pas de participer aux événements que je voudrais ; revoir les amis, comme toi Stéphane …J’aime rencontrer “les gens”, entrepreneurs ou pas … je le fais par webcam, mais ce n’est pas pareil, le côté “off” passe moins bien.

Q7/ Quel est ton plus grand regret ?

Avoir dit “non” trop souvent par timidité, par peur de l’inconnu(e).

Jusqu’à mes 14 ans, j’étais un grand timide et un jour, j’ai dit : “je m’en fous de ce que pensent les autres” … et là, tout est allé mieux ! Mais cette timidité me permet de comprendre pas mal de choses dans le monde du business.

Q8/ Serais-tu capable de repartir de zéro et si oui, par quoi commencerais-tu ?

Oui et non.

S’il fallait le faire, je le ferais avec plaisir …et la première chose que je ferais, ce serait de contacter Mikael Messa, un gars au coeur énorme (comme Stéphane !), toujours prêt à aider. Je tiens à lui dire MERCI d’ailleurs, car il y a peu, il m’a enlevé une épine du pied … et ce qu’il a fait, peu d’autres personnes l’auraient fait. Donc si je devais recommencer, je m’arrangerais pour avoir Mika avec moi le plus rapidement possible.

Maintenant, je n’ai clairement pas envie de recommencer, la vie est ce qu’elle est. J’ai vécu comme chacun des joies et des peines, mais je me dis que cela fait partie de notre chemin et qu’il faut faire avec.

Q9/ Es-tu plutôt un solitaire dans ton business ou aimes-tu  t’entourer pour faire avancer tes projets?

Même réponse que pour la question 5: tout dépend du business. En majorité, j’aime être entouré, car d’autres ont des expertises que je n’ai pas, et avoir un oeil extérieur à un projet permet d’avoir une meilleure vision.

Q10/ Comment vois-tu l’avenir de ton développement sur le web, d’ici 5 ans ?

Certains diront qu’il faut visualiser ça … mais ce n’est pas une question que je me pose.

Quand je regarde tout ce que j’ai vécu, il n’y a pas grand-chose que j’aurais prévu 5 ans avant. D’ailleurs, il y a 5 ans, je n’aurais jamais imaginé répondre à une interview du discret Stéphane Munnier

Q11/ Peux-tu nous donner le titre d’un livre et son auteur, qui t’a le plus marqué?

Alors ce n’est pas un livre Business, mais c’est “la première gorgée de bière” de Philippe Delerm. Ce livre m’a réconcilié avec la lecture. Je lisais par obligation pendant mes études, ce n’était pas une corvée, mais sans plus. Mais quand j’ai lu cette “première gorgée”, je l’ai relu une fois fini, puis relu encore. Alors qu’auparavant, j’avais du mal à comprendre ceux qui lisaient plusieurs fois le même livre. Après ce livre, j’ai enchaîné sur d’autres, basculant sur les livres business et même sur des livres en anglais. Le Kindle est devenu mon grand allié et je lis souvent 6/7 livres en même temps !

La Première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules

Q12/ Peux-tu nous donner le titre d’un film, qui t’a le plus marqué?

Attention, on va parler du siècle dernier. Il va être question de “la guerre du feu”. À l’époque, le film faisait polémique et on m’avait interdit d’aller le voir … donc cette “censure” m’a marqué. Depuis, j’ai vu ce film et j’ai eu du mal à comprendre pourquoi il y avait eu tous ces articles contre le film.

Q13/ Quelle est la citation qui t’inspire le plus?

J’ai déjà parlé de Nelson Mandela donc je dirai “vouloir, c’est pouvoir !”.

Si tu veux réussir, tu vas réussir …donne-toi les moyens pour cela, le reste viendra forcément …

Q14 / Ton morceau de musique préféré

Je peux dire “les Corons” de Pierre Bachelet ?

Pour deux raisons: la première, car les paroles me rappellent mon enfance dans le bassin minier où je faisais de la luge dans des cagettes de pommes de terre sur les terrils, et deuxièmement parce que c’est la chanson reprise par les supporters du RC Lens, mon club de coeur ! 😉

Q15 / Ton animal préféré

Quand j’étais enfant, j’avais un chien, qui a vécu 18 ans …

J’ai aussi eu des tortues et des hamsters. Difficile de dire quel animal a ma préférence … d’autant plus que depuis 2 ans, j’ai un chat (fourbe) que j’adore !

Q16 / Quel est le mentor qui t’a le plus influencé pour faire avancer tes projets ?

Il pourrait y en avoir de nombreux, mais je vais me limiter à Jack Canfield dont je relis pour la 1357ème fois le livre “les principes du succès” et où je trouve toujours quelque chose de nouveau à prendre.

Q17 / Peux-tu nous raconter une anecdote croustillante, mais attention, pas de délation?

Comme je l’ai dit plusieurs fois dans cet interview, j’aime bien rencontrer les gens et donc je vais vous parler d’une de mes rencontres (ça va être long):

Il y a quelques années, je fais la promotion sur mon blog du Web 2 Connect organisé par Jeff Ruiz à Paris. J’ai le droit à un commentaire qui me dit “ ah c’est cool si tu y vas, j’y vais aussi … On n’habite pas loin l’un de l’autre, mais on se verra à Paris”. Je note donc ce contact et me rends à l’événement.

Je passe 2 jours merveilleux, entouré d’infopreneurs (dont Stéphane ). La particularité de cet événement, c’est que les participants reçoivent un t-shirt à leur nom, ce qui facilite les rencontres. Sauf que moi, bug, pas de t-shirt à mon nom, je me promène donc pendant 2 jours avec un t-shirt blanc. Et on rigole, on s’amuse !

Mais à un moment, je dois partir pour prendre le train et rentrer à Grenoble. C’est alors que je croise un gars du groupe avec qui j’ai vécu ces 2 jours et je lui dis “ excuse-moi, mais tu vas être la seule personne que je salue en partant, car je dois prendre mon train pour Grenoble”. Et là, il me dit “ tu es de Grenoble ? Moi aussi … je me présente Mikael Messa”… C’était celui qui m’avait laissé un commentaire sur l’article, me disant qu’il voulait me rencontrer.

Lui non plus n’avait pas eu de T-shirt à son nom, nous avions passé 2 jours ensemble sans savoir qui nous étions. Nous avons bien ri de la situation et nous nous sommes juré de nous recontacter rapidement, ce que nous avons fait … Nous sommes depuis en contact très régulier ! Comme quoi, ce qui doit se faire se fera …

Q18 / Peux-tu donner un conseil à nos lecteurs style : “le secret pour réussir…

“Le secret pour réussir…”, c’est d’oser !

Oser faire, ou oser ne pas faire … mais ne pas rester immobile ! 

Q19 / Quel impact a eu le confinement sur ton business?

Bien entendu, une baisse d’activité, mais pas si énorme que certains.

En fait, je travaillais pour la création de nouveaux sites ou de nouveaux designs,  donc les contrats étant signés, je n’ai pas souffert autant que cela aurait pu.

Et la reprise a augmenté la masse de travail, car les commerçants ont des clients à reconquérir et donc il faut travailler à cela.

Q20/ Ton plus gros succès en affiliation

Une formation de Florent Fouque à 7 euros, une affiliation à 100%, dont j’avais parlé sur le blog. Au départ, je ne voulais même pas mettre mon lien affilié, car je me disais que pour 7 euros, cela ne valait pas le coup, mais … les petits ruisseaux font les grandes rivières !

Q21/ Ton plus gros succès avec les réseaux sociaux

Gros succès pour une opération marketing d’un leader du bricolage pour lequel j’avais été recruté avec d’autres agences en France pour faire la promotion d’abris de jardin (et donc les vendre). C’était la première fois que la Marque faisait de la pub sur Facebook, et on avait explosé les objectifs !

Q22/ Ton sport préféré (NDLR, j’ai ma petite idée)

Eh non, ce n’est pas le football, cela aurait été trop simple. 😉

J’ai une passion pour le curling, et j’ai transmis cela à ma femme et à mes enfants. Même si on en voit parfois sur les chaînes sportives, ces compétitions sont plutôt rares à la télévision. On attend les JO d’Hiver avec impatience pour revoir cette “danse” des balais. C’est un sport très tactique 

Q23/ Ta blague la plus pourrie

Je vais faire soft, pas comme Sylvain Millon le champion ;  tu as deux poussins dans le réfrigérateur, comment  fais-tu  pour les faire sortir ? Facile, tu en POUSSIN .. euh tu en pousses un ! 😉

Q24/ Comment peux-tu décrire ta relation avec Stéphane Munnier

Stéphane, ne lis pas ce qui suit ! 😉

Si le mariage pour tous avait existé avant et si j’avais connu Stéphane avant sa somptueuse compagne, je l’aurais épousé ! LOL

Cet homme est d’une gentillesse incroyable et d’une discrétion inouïe ! Il fait partie des personnes à connaître et à apprécier dans le monde de l’infopreneuriat. Il n’aime pas les compliments, mais il faut reconnaître qu’il abat un boulot monstrueux, le plus souvent avec le sourire. D’ailleurs, je me souviens d’une panne d’un de ses véhicules à 200 mètres de chez  lui, lors d’un Mastermind Sud de France. La majorité d’entre nous aurions pesté (si ce n’est pire), alors que lui il a pris cela avec philosophie, se concentrant sur la bonne réussite de l’événement qui réunissait une centaine de personnes.

Q25/ Si tu souhaites ajouter quelque chose c’est ici:

Je ne sais pas si tout ce que j’ai dit est intéressant, mais cela m’a fait plaisir de le dire pour toi, mon Steph !

À tous les autres, j’espère que nos chemins se croiseront un jour ou l’autre (PS: je ne mords pas ! donc n’hésitez pas à me solliciter !)

Mon site: www.euKlide.com

FB : https://www.facebook.com/euKlide/

Interview France Drion -Princesses en Baskettes

 

Une réponse

  1. […] INTERVIEW OLIVIER JADZINSKI – CONSEIL EN STRATÉGIE NUMÉRIQUE […]

Laisser un commentaire